CONSERVATOIRE BOTANIQUE D’ALSACE
Sélectionner une page

Conservation des données historiques – l’Herbier de l’Université de Strasbourg

L’Herbier d’Alsace rassemble environ 80 000 spécimens de plantes régionales

L’Herbier d’Alsace rassemble et contient également des spécimens des régions voisines de Franche-Comté, de Lorraine, du Palatinat, du Pays de Bade et du Jura suisse. Il est en cours de récolement et de reclassement par ordre alphabétique des familles, genres et espèces. La  nomenclature utilisée est celle de M. Kerguélen, avec les mises à jour de Tela-Botanica ainsi que les travaux propres à l’herbier de Strasbourg.

savoir-n

L’Herbier de Strasbourg, en coopération avec le Conservatoire botanique d’Alsace, a lancé une campagne de recensement des herbiers d’Alsace.

L’Herbier de l’Université de Strasbourg et le Conservatoire Botanique d’Alsace, en partenariat avec la Société botanique d’Alsace et l’Association Tela Botanica, lancent un programme d’inventaire des herbiers présents en Alsace et des herbiers relatifs à l’Alsace présents dans d’autres collections françaises ou européennes.

Depuis le 17ème siècle, l’Alsace a fait l’objet de multiples études et excursions naturalistes. Les botanistes ont mis en herbier de nombreuses plantes, véritables témoins de la diversité végétale dans notre région et de l’évolution de la flore et de la végétation. Ces herbiers constituent un patrimoine scientifique, mais également historique. Cependant, au cours du temps, ces collections ont été pour la plupart disséminées dans des archives, des bibliothèques, des services spécialisés (jardins botaniques, musées, etc.), dans des collections privées et parfois, dans des greniers. De ce fait, leur existence est souvent oubliée.

Cette enquête va permettre de faire l’inventaire de ces herbiers et de constituer, à terme, un réseau des institutions détentrices d’herbiers, aide précieuse et indispensable à la conservation, à l’étude et à la valorisation de ce patrimoine d’exception, indispensable à la connaissance de la biodiversité floristique régionale.

L’Herbier de Strasbourg en coopération avec le Conservatoire botanique d’Alsace participe au programme e-ReColNat.

L’objectif du projet est de construire une vaste base de données sur la distribution des espèces végétales au cours du temps, au service de la recherche et de l’expertise sur la biodiversité. Il s’inscrit dans des initiatives internationales, telles que « e-Biosphère » ou le programme européen « LIFEWATCH ».

Le principal obstacle à l’utilisation des données liées aux échantillons est que la plupart ne sont pas informatisées, donc pas directement disponibles pour la communauté scientifique. Bien que beaucoup de Muséums et d’institutions aient commencé à informatiser leurs collections, cette tâche ne sera pas achevée, au rythme actuel, avant des dizaines, voire des centaines d’années. Il est donc indispensable d’accélérer le processus de numérisation, grâce à l’utilisation de nouveaux procédés de type industriel.

Mis en orbite par iouston | Avec la complicité de Yann Cartaut

1a9fa0ed9db2388e542dccd3f116d895EEEEEE